Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

Serveur en restaurant, un métier véritablement mortel


Le soleil brille sur la côte méditerranéenne, les vacanciers se prélassent sur les plages et flânent dans la ville. Le temps ne compte plus, la détente est le maître mot. Pendant ce temps, le serveur se prépare : chemise à manche longue blanche, pantalon noir, chaussures en cuir, plateau à la main, il est paré pour une longue journée. Fatigué de son service de la veille, il a mal au pied, mais doit rester poli et satisfaire les désirs des clients. 15 h, il est temps d’aller manger, les vacanciers s’installent à une table en terrasse d’un restaurant qui est déjà rempli de monde. Pour le serveur, c’est le troisième service, il court dans tous les sens depuis déjà 3 h et pourtant, sourire aux lèvres, il sert les clients. Stress, fatigue, journée à rallonge, le métier de serveur n’est pas si sympathique qu’on pourrait le croire.

 

 

« Pourrais-je avoir la salade sans vinaigrette? », « Finalement, je vais prendre lautre sauce! », « est ce quon peut se mettre sur la table qui est au soleil? », « Pourrions nous avoir une gamelle deau pour notre chien? », « Puis-je avoir un cendrier? », « Javais demandé un diabolo au sirop de kiwi! ». Saviez-vous que le métier de serveur est lune des professions les plus stressantes?


Selon des recherches effectuées par des scientifiques de l’Université Médicale du Sud de Canton qui ont analysé 6 études sur la santé au travail – sur un panel de 138 700 personnes – le métier de serveur est classé dans la catégorie « très stressante » c’est-à-dire une profession où la liberté est faible et la fatigue psychologique forte. 

 

Il existe 3 autres catégories : les métiers « passifs » nécessitant pas ou de faibles qualifications, les métiers « peu stressants » qui sont plus intellectuels et les métiers « actifs » où le professionnel est en contact avec la population.

 

Ils ont également constaté que le milieu de travail avait un fort impact sur le mode de vie. Dingli Xu, un des scientifiques explique que : « développer des problèmes cardio-vasculaires est souvent lié au stress, mais les études sur le sujet des AVC et de la pénibilité du travail ont des conclusions assez différentes. Il est cependant possible que le stress au travail engendre de mauvaises habitudes de vie, comme une alimentation déséquilibrée, le tabagisme ou une trop grande sédentarité. »

 

Les serveurs sont souvent sujets à boire de l’alcool et à fumer – peut être un moyen d’évacuer le stress qui s’avère néanmoins néfaste pour la santé de la personne. Les recherches ont démontré que ce type d’activité a un impact considérable sur le risque d’accident vasculaire cérébrale : 22 % plus élevé que les autres catégories. Si on compte seulement les femmes, ce risque s’élève à 33 %.

 

Cette étude relativement alarmante est bien sûr à relativiser. Tous les serveurs ne vivent pas l’enfer, mais il est néanmoins important de se rappeler de tous ces faits. Pensez à sourire, votre vie et celle des serveurs seront bien plus agréables!

 

 

 

Petit Louis (www.7detable.com)