Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

Renforcer les investissements dans la sécurité et la santé des travailleurs

 Afficher l'image d'origine

 

Toutes les 15 secondes, un travailleur meurt à la suite d’un accident ou d’une maladie liés au travail, selon l’OIT

 

 

300 personnes meurent chaque jour d’un accident de travail ou d’une maladie liée au travail. Ce qui représente plus de 2,3 millions de morts par an, selon l’Organisation internationale du travail (OIT).


« La plupart des 317 millions d’accidents qui se produisent chaque année résultent des absences prolongées du travail, souligne l’agence onusienne qui célèbre, le jeudi 28 avril, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail.
Promouvoir une culture de la sécurité et de santé au travail. Tel est l’objectif de cette journée qui rappelle que le nombre d’accidents de travail et des maladies professionnelles continue à progresser.


A ce propos, l’OIT estime que « le coût humain de cette menace quotidienne est considérable et que le fardeau économique des mauvaises pratiques de sécurité et santé au travail représente, tous les ans, 4% du produit intérieur brut ».
Alice Ouédraogo, directrice du Service du VIH/sida dans le monde du travail (ILOAIDS), a indiqué récemment qu’un travailleur meurt toutes les 15 secondes dans le monde d’un accident ou d’une maladie liés au travail.

Intervenant à l’occasion d’une importante conférence internationale tenue dernièrement à Sochi, en Russie, cette dernière a toutefois indiqué que «le meilleur moyen de garantir un environnement de travail sain et sans danger est de prendre des mesures avant que des accidents ne se produisent ou que des maladies ne se déclarent – le mot-clé magique étant la prévention».


Lors de son intervention, elle a également assuré que «prendre des mesures et garantir un environnement de travail sain et sans danger aura une influence positive sur les entreprises et les économies. Toute somme dépensée pour rendre l’environnement de travail sûr et sain devrait être considérée comme un investissement plutôt que comme une dépense».

300 personnes meurent chaque jour d’un accident de travail ou d’une maladie liée au travail. Ce qui représente plus de 2,3 millions de morts par an, selon l’Organisation internationale du travail (OIT).


« La plupart des 317 millions d’accidents qui se produisent chaque année résultent des absences prolongées du travail, souligne l’agence onusienne qui célèbre, le jeudi 28 avril, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail.
Promouvoir une culture de la sécurité et de santé au travail. Tel est l’objectif de cette journée qui rappelle que le nombre d’accidents de travail et des maladies professionnelles continue à progresser.


A ce propos, l’OIT estime que « le coût humain de cette menace quotidienne est considérable et que le fardeau économique des mauvaises pratiques de sécurité et santé au travail représente, tous les ans, 4% du produit intérieur brut ».


Alice Ouédraogo, directrice du Service du VIH/sida dans le monde du travail (ILOAIDS), a indiqué récemment qu’un travailleur meurt toutes les 15 secondes dans le monde d’un accident ou d’une maladie liés au travail.


Intervenant à l’occasion d’une importante conférence internationale tenue dernièrement à Sochi, en Russie, cette dernière a toutefois indiqué que «le meilleur moyen de garantir un environnement de travail sain et sans danger est de prendre des mesures avant que des accidents ne se produisent ou que des maladies ne se déclarent – le mot-clé magique étant la prévention».


Lors de son intervention, elle a également assuré que «prendre des mesures et garantir un environnement de travail sain et sans danger aura une influence positive sur les entreprises et les économies. Toute somme dépensée pour rendre l’environnement de travail sûr et sain devrait être considérée comme un investissement plutôt que comme une dépense».

 

 

Par AlainBouithy (Libération)