Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

Quel rôle pour le directeur financier en temps de crise ?

chsctEn période de crise, les missions du DAF peuvent devenir complexes. Sophie Milliot, directeur financier chez Ricoh France, revient sur le rôle du DAF lors des plans sociaux et explique la nécessité d'analyser les indicateurs économiques sur le long terme.

chsctEn période de crise, les missions du DAF peuvent devenir complexes. Sophie Milliot, directeur financier chez Ricoh France, revient sur le rôle du DAF lors des plans sociaux et explique la nécessité d'analyser les indicateurs économiques sur le long terme.

Habituée aux périodes difficiles au sein de son entreprise - deux plans sociaux en deux ans - Sophie Milliot, directeur financier chez Ricoh France revient sur le rôle du directeur financier lorsque l'entreprise est confrontée à des difficultés. « Il ne s’agit pas de gérer le plan social mais plutôt d’expliquer la situation économique de l’entreprise aux partenaires sociaux », explique-t-elle.

Un rôle de communication que le directeur financier investit également auprès des différents experts nommés par le CE et le CHSCT. « Le DAF doit leur fournir un certain nombre d'informations afin d'expliquer pourquoi l'entreprise met en place un PSE », décrit Sophie Milliot.

Et face à ces différents interlocuteurs, la directrice financière définit sa mission comme un travail de vulgarisation. « Le directeur financier a un rôle d’explication, car dans l’esprit des gens le DAF arrange les comptes. Ce qui est faux, insiste-t-elle. Cela ne fait pas partie de notre éthique : nous avons un certain nombre de règles à respecter. »

L’importance des tendances

Dans sa gestion de l'entreprise au quotidien, le DAF a besoin de simplifier ses outils pour rendre son travail plus efficace. « Aujourd’hui, les informations sont nombreuses. Le directeur financier peut se perdre en analysant longuement des données et arriver à la clôture de l’année d’après sans même s’en rendre compte », confie Sophie Milliot.

Il est donc nécessaire d’analyser les indicateurs économiques les plus pertinents et de les conserver le plus longtemps possible. « Ce n’est pas évident, concède Sophie Milliot, car nous sommes de plus en plus dans le court terme. Mais garder un indicateur trois mois ne sert pas à grand-chose. L’important est vraiment d’établir des tendances. »

Sophie Milliot pointe également l'importance de rester flexible afin « d’être au plus près des préoccupations de l’entreprise. Si le directeur financier reste dans sa tour d’ivoire, il n’est pas confronté à l’activité de l’entreprise et n’est pas en mesure de gérer le prévisionnel. »

Source (LesEchos)

Espace CHSCT, plateforme N°1 d'information CHSCT, édité par son partenaire Travail & Facteur Humain, cabinet spécialisé en expertise CHSCT et formation CHSCT