Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

Les Français ont droit à la retraite la plus longue du monde

Les retraités français ont le temps de savourer leur vieux jours

La différence entre l'âge légal de départ à la retraite et l'espérance de vie est bien plus élevée dans l'Hexagone que partout ailleurs. Elle atteint 23 ans en France contre 17 pour la moyenne européenne.

Le relèvement de l'âge légal du départ à la retraite sera-t-il au coeur de la prochaine présidentielle? Dans sa réforme de 2013, François Hollande avait pris bien soin d'éviter le sujet, préférant jouer sur le taux plein, c'est-à-dire sur le nombre de trimestres nécessaires pour obtenir l'intégralité de la pension.Alain Juppé, François Fillon et Nicolas Sarkozy, et plus largement l'ensemble des probables candidats à la primaire républicaine, entendent, eux, relever l'âge légal de départ à la retraite s'ils arrivent à l'Élysée.

Au-delà des problèmes de financement, ils ont un argument tout trouvé. La France avec sa désormais retraite à 62 ans apparaît aujourd'hui comme l'État le plus généreux avec les salariés. C'est ce qui ressort, indirectement, des dernières données d'Eurostat publiées la semaine passée. Ces statistiques comparent l'espérance de vie dans chaque pays d'Europe. On y découvre, sans grande surprise, que les Français font partie des Européens qui vivent le plus longtemps. Ce qui leur octroie, de facto, une durée de retraite sans équivalent.

Un salarié français né en 1963 aura droit à 23 années

Prenons le cas d'un salarié né en 1963 (et donc âgé aujourd'hui de 53 ou 52 ans). Il devrait vivre en moyenne jusqu'à 85 ans. Et si, comme il en a le droit, il prend sa retraite après son 62ème anniversaire, il bénéficiera de la pension qui lui est due pendant 23 ans. Aucun autre pays de l'Union européenne n'accorde une durée de retraite aussi longue à ses salariés.

Il faut dire que bon nombre de nos voisins européens ont mis en place des réformes qui repoussent bien plus loin l'âge du départ légal à la retraite. Dans la plupart des pays européens, un citoyen âgé aujourd'hui de 53 ans devra attendre d'avoir au moins 65 ans pour quitter le monde du travail, selon le comparatif du centre des liaisons européennes et internationales de Sécurité sociale. Aux Pays-Bas, en Pologne, en Allemagne et en République Tchèque, l'horizon est encore plus lointain puisqu'une personne née en 1963 va devoir travailler jusqu'à son 67ème anniversaire.


La retraite à 67 ans en Allemagne et aux Pays-Bas

La France s'offre ainsi le luxe d'un écart entre l'espérance de vie pour une personne née en 1963 et l'âge légal de départ à le retraite qui dépasse de 6 ans la moyenne européenne (voir encadré ci-dessous). Même les pays les plus "généreux" avec leurs salariés, sont loin d'offrir en moyenne, 23 années de retraite à ceux qui quitteront le monde du travail en 2025. Prenons le cas des salariés espagnols, les mieux lotis en la matière après les Français. A 53 ans, ils peuvent espérer vivre jusqu'à leurs 84,9 ans. Presqu'autant qu'un Français. Mais comme ils ne pourront pas prendre leur retraite avant leurs 65 ans, la durée moyenne pendant laquelle ils vivront de leur pension se limitera à 19,7 années.

La différence avec les Allemands est encore plus nette. Les salariés allemands nés en 1963 devront travailler jusqu'à leur 67 ans et leur espérance de vie étant plus courte, le versement de leur pension se limitera en moyenne à 16 ans, soit un tiers de moins qu'en France. Mais c'est avec la Bulgarie que la différence avec la France est la plus marquée: du fait d'une plus faible espérance de vie et d'un accès plus tardif, la retraite y dure 10 années de moins


Des Françaises qui touchent leur retraite pendant 27 ans

Certes, une nuance doit être apportée. Ce comparatif ne prend pas en compte les différences hommes-femmes. En effet, dans une dizaine de pays européens les salariées ont le droit de prendre leur retraite plus tôt. En Autriche, par exemple, les femmes peuvent actuellement partir à 60 ans contre 65 ans pour les hommes.


Dans son "panorama des pensions", publié en mars dernier, l'OCDE avait, elle, calculé pour chaque pays "le nombre prévu d'années à la retraite", c'est-à-dire l'espérance de vie d'un retraité lorsque celui décide effectivement de quitter le marché du travail. Là encore la France était devant, avec 27,2 années de retraite pour les femmes, et 23 années pour les hommes. Elle devançait alors la Belgique (25,8 ans chez les femmes et 21,1 ans chez les hommes). À noter qu'en dehors de l'Europe, les retraites "durent" encore moins longtemps. C'est frappant aux États-Unis (17,1 ans pour les hommes, 20,7 ans pour les femmes) mais aussi au Japon (21,8 ans pour les femmes, 15,8 pour les hommes).


Écart entre espérance de vie et âge légal de départ à la retraite

Pour un salarié né en 1963


Allemagne: 15,9 ans

Autriche: 18,4 ans

Belgique: 18,4 ans

Bulgarie: 12,9 ans

Chypre: 18,9 ans

Croatie: 15,1 ans

Danemark: 17,5 ans

Espagne: 19,7 ans

Estonie: 15,6 ans

France: 23 ans

Grèce: 16,5 ans

Hongrie: 13,6

Irlande: 17,2 ans

Italie: 18,5 ans

Lettonie: 13,6 ans

Lituanie: 14,1 ans

Luxembourg: 19 ans

Malte: 18,8 ans

Pays-Bas: 16,5 ans

Pologne: 13,6 ans

Portugal: 17,4 ans

Roumanie: 13,5 ans

Slovénie: 17,9 ans

Slovaquie: 17,7 ans

Finlande: 18,3 ans

Rép Tchéque: 13,9 ans

Suède: 16,9 ans

Royaume-Uni: 18,4 ans

Moyenne UE: 16,8

 

 


Source: Eurostat pour l'espérance de vie, CLIESS pour les âges légaux, calculs de la rédaction http://bfmbusiness.bfmtv.com/ (lire l’article original)