Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

Les dossiers au menu du sommet social

Image actualité

altLe chef de l’Etat a convoqué mercredi le patronat et les syndicats à un sommet social. Sur la table, des sujets d’accord, comme le chômage partiel, mais un dossier qui fâche : la TVA sociale.

C’est le temps fort de la semaine : mercredi, et partenaires sociaux se retrouveront pour le sommet social, renommé « sommet de ». Alors que la vient de perdre son précieux triple A, cette grand-messe pourrait bien réserver quelques surprises. Nicolas Sarkozy, à moins de cent jours du premier tour de la présidentielle, entend en effet annoncer des mesures fortes.

altLe chef de l’Etat a convoqué mercredi le patronat et les syndicats à un sommet social. Sur la table, des sujets d’accord, comme le chômage partiel, mais un dossier qui fâche : la TVA sociale.

C’est le temps fort de la semaine : mercredi, et partenaires sociaux se retrouveront pour le sommet social, renommé « sommet de ». Alors que la vient de perdre son précieux triple A, cette grand-messe pourrait bien réserver quelques surprises. Nicolas Sarkozy, à moins de cent jours du premier tour de la présidentielle, entend en effet annoncer des mesures fortes.

Pour en connaître la teneur, il faudra toutefois s’armer de patience : le président a prévenu hier qu’il ne les détaillerait qu’à la fin du mois de janvier peut-être lors d’un passage sur le plateau de France 2. Avant même l’ouverture des débats, les syndicats émettent de sérieuses réserves. La CGT a d’ailleurs appelé ses troupes à manifester le jour même. Tour d’horizon des principales mesures.

TVA sociale

C’est la mesure qui fâche. L’idée consiste à faire baisser le coût du travail, en allégeant les charges sociales, et à compenser le manque à gagner en augmentant la TVA. Objectif : doper la compétitivité et lutter contre les délocalisations, puisque les produits importés seraient ainsi plus lourdement taxés. Plusieurs scénarios sont à l’étude, soit une hausse d’au moins trois points de la TVA à 19,6%, soit une augmentation plus modérée qui serait couplée à une hausse de la CSG. Autre interrogation : ces baisses de charges bénéficieront-elles aussi aux salariés, ou aux seules entreprises? Pour l’heure, c’est la seconde hypothèse qui semble tenir la corde. François Fillon rappelait ainsi hier : « Notre responsabilité est de baisser le coût du travail. » La mesure ne fait pas l’unanimité, les syndicats y sont farouchement opposés (lire ci-dessous) et des voix se sont même élevées jusque dans les rangs de l’UMP. Pour faire passer la pilule, le gouvernement pourrait défendre l’instauration d’une taxe sur les transactions financières.

Pacte de compétitivité

L’objectif est de permettre aux entreprises en difficulté de négocier une nouvelle durée du travail ou une baisse de salaire, ou les deux. En contrepartie, l’entreprise s’engage à ne pas licencier. Là aussi, les syndicats sont réservés. La CFDT préférerait que des négociations sur ce thème soient lancées après la présidentielle. La CGT ne veut pas en entendre parler : « Cela consiste à faire payer la crise aux seuls salariés », s’emporte Maurad Rabhi, secrétaire confédéral de la CGT. La question des 35 heures pourrait également revenir sur le devant de la scène. Dans son projet, l’UMP a réaffirmé noir sur blanc sa volonté de « sortir des 35 heures ». Les syndicats ne veulent pas en entendre parler.

Lutte contre le chômage

Le gouvernement veut simplifier le recours au chômage partiel. Et ce faisant permettre aux entreprises de le mettre en place plus rapidement. Autre idée : rémunérer à 100% les salariés qui suivent une formation durant leur chômage partiel. Des mesures jugées plutôt consensuelles. De même, il s’agit de mieux former les chômeurs déjà inscrit à Pôle emploi. Objectif : leur permettre d’accéder plus facilement aux métiers qui, selon les propres termes de François Fillon, « correspondent aux besoins de l’économie française ».

 

source: leparisien.fr

Espace CHSCT, plateforme N°1 d'information CHSCT, édité par son partenaire Travail & Facteur Humain, cabinet spécialisé en expertise CHSCT et formation CHSCT