Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

IBM France assigne en justice 88 élus du personnel

 

altLa filiale française souhaite casser l'élection des élus au sein des Comités d'hygiène et de sécurité. Un représentant du personnel évoque des conditions de travail qui se seraient nettement dégradées.

IBM France entame un bras de fer avec ses représentants du personnels. La direction de la filiale française du groupe informatique vient en effet d'assigner en justice ses 88 élus du personnel parisiens. En cause, précisément : l'élection des élus des Comités d'hygiène et de sécurité (CHSCT).

 

altLa filiale française souhaite casser l'élection des élus au sein des Comités d'hygiène et de sécurité. Un représentant du personnel évoque des conditions de travail qui se seraient nettement dégradées.

IBM France entame un bras de fer avec ses représentants du personnels. La direction de la filiale française du groupe informatique vient en effet d'assigner en justice ses 88 élus du personnel parisiens. En cause, précisément : l'élection des élus des Comités d'hygiène et de sécurité (CHSCT).

"Sur IBM Paris (6 000 salariés), il y a, depuis plus de 15 ans, trois CHSCT, couvrant 12 lieux de travail en région parisienne. Chaque CHSCT est composé de 12 élus. Cette année, IBM a décidé de casser cet usage. Le comité d'entreprise a refusé unanimement le diktat d'IBM, et exigé le maintien des trois fois 12 élus",explique Jean-Michel Daire, délégué syndical CFDT chez IBM. C'est la raison pour laquelle IBM a assigné les 88 élus au tribunal d'instance de Colombes pour faire casser cette élection. L'affaire est en délibéré au 8 mars.

 

Selon Jean-Michel Daire, IBM tente ainsi de "museler" les CHSCT, "qui, se battent contre l'explosion des risques psychosociaux, et des dégâts qu'ils provoquent". Parmi ces derniers, le syndicaliste dénonce et énumère "90 maladies professionnelles sur la période 2005/2010, contre 12 les cinq années d'avant, plusieurs décès consécutifs au stress, deux suicides 'professionnels' et une médecine du travail d'entreprise sinistrée". Nous avons contacté IBM France pour obtenir une réaction, sans obtenir de retour à l'heure de publication de l'article.

En 2007 en effet, les rapports des médecins du travail d'IBM France avait dressé un tableau très sombre des conditions de travail, stressantes et déprimantes. IBM Paris avait été particulièrement évoqué.


source: journaldunet.com

 

Espace CHSCT, plateforme N°1 d'information CHSCT, édité par son partenaire Travail & Facteur Humain, cabinet spécialisé en expertise CHSCT et formation CHSCT