Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

Aménagement des bureaux rime avec bien-être au travail

 

altL'aménagement des bureaux influence l'efficacité des salariés. Un changement de site reste une opération à haut risque, qui doit être bien préparée en amont.

L'aménagement de l'espace au bureau, facteur clé de bien-être au travail? C'était l'un des thèmes abordés lors de la 10ème Rencontre de l'Observatoire de la qualité de vie au bureau Actineo. Même si le bien-être au travail dépend surtout des relations humaines, l'espace disponible pour travailler, l'absence de bruit ou l'aménagement de bureau par exemple apparaissent comme des critères non négligeables, selon les dernières enquêtes d'opinion. D'après un sondage réalisé par TNS Sofres pour Actineo en 2011, l'espace de travail est perçu par 86% des sondés comme ayant un impact très important sur leur bien-être, leur efficacité (80%) et leur motivation (72%)

 

altL'aménagement des bureaux influence l'efficacité des salariés. Un changement de site reste une opération à haut risque, qui doit être bien préparée en amont.

L'aménagement de l'espace au bureau, facteur clé de bien-être au travail? C'était l'un des thèmes abordés lors de la 10ème Rencontre de l'Observatoire de la qualité de vie au bureau Actineo. Même si le bien-être au travail dépend surtout des relations humaines, l'espace disponible pour travailler, l'absence de bruit ou l'aménagement de bureau par exemple apparaissent comme des critères non négligeables, selon les dernières enquêtes d'opinion. D'après un sondage réalisé par TNS Sofres pour Actineo en 2011, l'espace de travail est perçu par 86% des sondés comme ayant un impact très important sur leur bien-être, leur efficacité (80%) et leur motivation (72%)

Aujourd'hui, certains grands employeurs estiment que des aménagements adaptés, des espaces lumineux, avec éventuellement des jardins, des salles de fitness, une conciergerie, peuvent aider à faire retomber le stress de leurs collaborateurs et donc à améliorer leur efficacité. Lorsqu'ils déménagent ou restructurent leurs locaux, ils en tiennent compte.

Mais cet objectif aura plus de chances d'être atteint si les salariés sont associés très en amont aux décisions d'aménagement. Plusieurs projets récents montrent qu'en faisant participer le personnel à la réflexion, on obtient une adhésion plus forte. Un déménagement ou un simple réaménagement sur un même site reste une opération à haut risque.

Obtenir l'adhésion des salariés

Mené sans concertation, un nouvel «open space» peut avoir des conséquences catastrophiques sur le moral des troupes. «Les projets d'aménagement les plus réussis sont participatifs en associant syndicats, représentants du personnel et salariés», souligne Alain d'Iribarne, chercheur au CNRS, président du conseil scientifique d'Actineo (*).

Au Crédit Agricole SA qui a emménagé début 2011 sur un nouveau «Campus» de 8 hectares à Montrouge dans le Hauts de Seine, 250 volontaires ont été associés lors de la conception du site dans le cadre de «groupes d'expression». Ces derniers ont réclamé une ambiance «comme à la maison», avec des «coins jours» pour les réunions et des «coins nuit» pour le travail plus personnel.

Au final, le siège compte 28 espaces de type Lounge, en tout 2800m², aménagés selon les souhaits des salariés… avec du mobilier Ikea. «D'après une enquête de satisfaction réalisée en juin 2001, 53% des collaborateurs considèrent que les relations entre collègues se sont améliorées avec le nouvel aménagement», indique Jean-Philippe Adam, directeur général adjoint de Crédit Agricole Immobilier.

Autre exemple: avant de réaménager son siège d'Issy-les-Moulineaux, également dans les Hauts de Seine, Johnson & Johnson a demandé l'avis des 1200 utilisateurs du site. Résultat, pas question de toucher aux cloisons et aux bureaux individuels. «En même temps, il est apparu que certains salariés jugeaient arbitraires les espaces et les mobiliers attribués à chacun selon un code statutaire», explique Nathalie Menez, directrice des services généraux.

Pour résoudre ce problème, l'entreprise a établi en amont du projet, avec la collaboration des partenaires sociaux, «une charte d'affectation des espaces». «Cela signifie que les aménagements ont été conçus en fonction des besoins et contraintes au quotidien de chaque grande catégorie de métier, poursuit Nathalie Menez. Au final, cela génère un sentiment d'équité».

(*) Auteur de «Performance au travail: et si tout commençait par les bureaux?» Editions Italiques.


source: lefigaro.fr


 

Espace CHSCT, plateforme N°1 d'information CHSCT, édité par son partenaire Travail & Facteur Humain, cabinet spécialisé en expertise CHSCT et formation CHSCT