Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

À peine rentrés, les cadres français sont déjà stressés

 

La charge de travail est la première cause de leur malaise. Les hommes dénoncent les relations avec leur hiérarchie. Les femmes regrettent les difficultés à tenir les delais.





 

La charge de travail est la première cause de leur malaise. Les hommes dénoncent les relations avec leur hiérarchie. Les femmes regrettent les difficultés à tenir les delais.






Les cadres français n'ont pas le moral. Ils n'arrivent même pas à repartir avec enthousiasme au bureau après leurs vacances. Selon une étude réalisée par Cadreo auprès de 636 cadres français actuellement en poste ou en recherche d'emploi publiée lundi 25 août, 94% d'entre eux affirment être stressés par leur travail. Un tiers avouent l'être en permanence.

 

La charge de travail est la principale raison de leurs angoisses qu'ils soient des hommes ou des femmes. Mais la seconde raison varie selon le sexe. Les hommes expliquent qu'ils sont minés par les relations avec leur hiérarchie alors que les femmes dénoncent la difficulté à tenir les délais.

 

Cette étude conforte d'autres sondages. Selon le Baro-Eco HEC, Viavoice, Le Figaro et France Inter, les cadres français sont inquiets depuis plusieurs mois, pour des raisons macro-économiques et personnelles. Ils ne voient pas de signe de reprise économique. Ils constatent que la croissance ne sera pas au rendez-vous cette année et redoutent une aggravation du chômage dans les mois qui viennent.

 

Ils regrettent que leur situation financière ne s'améliore pas. Les entreprises hésitent à recruter. Elles limitent les augmentations. Elles font la chasse aux coûts . Les grands groupes préférent investir en Chine, en Asie ou en Amérique du Sud plutôt qu'en Europe qui a du mal à retrouver la croissance.

 

Mais le mal des cadres français est aussi révélateur d'un malaise des Français. Champions du monde du pessimisme, ils attendent de véritables signes d'amélioration de la situation économique pour reprendre confiance.




Source : (lefigaro.fr)


Espace CHSCT, plateforme N°1 d'information CHSCT, édité par son partenaire Travail & Facteur Humain, cabinet spécialisé en expertise CHSCT et formation CHSCT