Espace
CHSCT

@Espace
CHSCT

Elu ?
Contactez-nous

Je découvre
Axium

Un tiers des salariés travaillent le dimanche

chsctLes commerçants, les salariés du secteur agricole, de la santé ou de l'hôtellerie-restauration sont parmi ceux qui travaillent le plus le dimanche.

chsctLes commerçants, les salariés du secteur agricole, de la santé ou de l'hôtellerie-restauration sont parmi ceux qui travaillent le plus le dimanche.

Travailler le dimanche n'a plus rien d'exceptionnel en France. En 2012 selon l'Insee, un actif sur trois travaillait en effet ce jour traditionnellement dédié au repos, de façon habituelle ou occasionnelle. Tous les salariés ne sont évidemment pas logés à la même enseigne. Les travailleurs du dimanche se concentrent dans certains métiers et secteurs d'activité propices, comme ceux de la sécurité et de la santé. Les gendarmes sont 95% à travailler le dimanche de façon habituelle ou occasionnelle, les pompiers 92% et les agents de police 81%. Une contrainte qui pèse aussi sur 70% des médecins hospitaliers, trois internes en médecine sur quatre et près de 90% des aides-soignants. Autres professions qui ne souffrent pas de répit: les contrôleurs des transports et les hôtesses de l'air et stewards, qui travaillent tous le dernier jour de la semaine.

Les fleuristes surreprésentés

Les commerçants sont également surreprésentés. Ils sont 41% à travailler le dimanche contre 32% pour l'ensemble des actifs. En 2012, trois fleuristes sur quatre étaient concernés, une proportion similaire aux vendeurs qui officient sur les marchés. 60% des employés des boucheries, poissonneries, primeurs ou boulangeries, autorisés à ouvrir le dimanche matin depuis la loi du 10 août 2009, sont régulièrement assujettis à cette contrainte. Rien qu'à Paris, 20% des commerces, dont 3000 de bouche, sont ouverts ce jour-là, selon une étude de la chambre de commerce et d'industrie de Paris.

Dans l'hôtellerie-restauration, qui réalise une grande partie de son chiffre d'affaires le week-end, les vacances et les jours de fête, les salariés amenés à travailler le dimanche sont là encore pléthore, de l'ordre de 60%. C'est moins que dans l'agriculture (69%) mais plus que dans l'enseignement. En 2011, plus de la moitié des professeurs déclaraient en effet préparer leurs cours ou corriger des copies le dimanche.


Plus de salariés travaillent le dimanche

La proportion de salariés concernée par le travail dominical tend à progresser. Il y a dix ans, seul un salarié sur quatre travaillait le dimanche, contre un sur trois aujourd'hui. Cette évolution tient au fait qu'il est de plus en plus souvent demandé aux salariés des secteurs où le travail dominical est fréquent d'accepter cette contrainte, explique la Dares. Les aides-soignants par exemple, sont beaucoup plus nombreux à travailler le dimanche aujourd'hui qu'il y a dix ans. Cette progression du travail dominical est cependant aussi en partie due au fait que les professions susceptibles de travailler le dimanche occupent une place de plus en plus importante dans l'emploi total.

chsct

Source (lefigaro.fr)

Espace CHSCT, plateforme N°1 d'information CHSCT, édité par son partenaire Travail & Facteur Humain, cabinet spécialisé en expertise CHSCT et formation CHSCT