Voice picking

Télécharger cette fiche

Le « voice picking » est un système audio d’assistance du salarié à la préparation d’une commande. Il est très utilisé par les magasiniers, les réceptionnistes ou préparateurs de commande ou dans les entreprises de logistique. La personne est munie d’un casque mono-oreille et reçoit les informations vocales relatives à la commande : zone de prélèvement, nombre et numéro d’articles à prélever. Il confirme à la voix la prise du produit. L’ensemble de sa tâche, pour toute la journée, est lié à cette assistance informatique permanente.

Cet outil de travail accentue la fatigue mentale et physique avec une voix informatique monocorde, où la cadence est préprogrammée, avec une autonomie altérée. Cumulé à d’autres risques propres à l’activité, cela peut affecter la pertinence de l’outil, le rendre-contre productif ou néfaste pour l’opérateur.

Risques liés au travail : le casque atténue les bruits environnants et diminue la vigilance du salarié. Les caractères inscrits sur les articles sont parfois trop petits pour la lecture et l’éclairage n’est pas toujours efficient. L’utilisation conjointe du téléphone, de l’ordinateur et des documents papiers est perturbante.

Risques liés à l’organisation: cadences rapides, gestes répétitifs. Le travail peut être aussi dans l’urgence, en 3×8 ou la nuit. Le facteur humain est alors à considérer.

Le CHSCT peut analyser cette activité et faire des propositions afin d’améliorer les conditions de travail et réduire les risques. Dans ce cadre on proposera en priorité de ne pas installer le voice-picking si l’organisation le permet. Sinon, plusieurs axes sont possibles : implication des salariés aux améliorations, choix d’un casque personnel, permettre des temps de pause adaptés, sensibilisation au niveau sonore, information à la vigilance, formation des nouveaux, actions sur le logiciel pour réduire les «bips» permanents, les répétitions, …

L’intervention des membres du personnel est souvent déterminante. Nombre de CHSCT, au constat des multiples problèmes rencontrés par le personnel, ont choisi de nommer un expert agréé afin d’évaluer en profondeur les risques et élaborer de véritables propositions d’amélioration.