Ambiance thermique

Télécharger cette fiche

L’ambiance thermique est un facteur influent sur le travail.

L’exposition professionnelle au froid peut se rencontrer dans de nombreuses situations professionnelles. Cela peut être handicapant pour nombre de salariés qui ont une activité de travail statique ou ayant des gestes précis à réaliser. Le travail au froid n’a pas de définition réglementaire. Toutefois le travail par des températures < 10° peut être considéré comme du travail au froid avec les risques que comporte un bilan thermique négatif pour l’organisme.

Les principaux effets sur la santé d’une exposition directe au froid sont l’hypothermie et l’engelure, ainsi qu’un risque accru de troubles musculosquelettiques (TMS). Un certain nombre d’accidents sont évitables si une prévention adaptée est mise en place. En hiver beaucoup de salariés peuvent être exposés au froid de façon saisonnière.

Le travail en ambiance trop chaude est défavorable au métabolisme. L’exposition à la chaleur peut être à l’origine de troubles sérieux chez un individu. L’histoire récente montre que chaque année plusieurs décès en milieu du travail sont directement liés à une exposition aux fortes chaleurs.

La température corporelle de l’homme doit demeurer constante, quel que soit son environnement thermique. Les mécanismes de régulation permettant ce maintien de la température peuvent être débordés notamment en période caniculaire. Sur le lieu de travail, une combinaison de facteurs individuels et collectifs joue alors un rôle prépondérant non seulement sur la santé, mais aussi sur l’altération des performances mentales et physiques des individus.

Lorsque les travailleurs sont exposés à des températures particulièrement élevées voire à des chaleurs caniculaires, l’importance de mettre en place des mesures préventives visant à agir sur le comportement est essentielle. L’information et la formation auprès des salariés sur les risques encourus sont nécessaires. Il est primordial que les représentants du personnel se saisissent de ces questions, et notamment le CHSCT.

Les CHSCT, notamment dans les secteurs d’activité concernés, dans le cadre de leur mission, et au regard de leurs attributions, doivent être mobilisés sur ce thème d’ambiance physique, sachant que la santé et la sécurité des personnes peuvent-être altérées durablement.